• Accueil
  • Premier Congrès régional sur l’autonomisation des femmes dans le secteur du tourisme, Accra du 25 au 27 novembre 2019

Premier Congrès régional sur l’autonomisation des femmes dans le secteur du tourisme, Accra du 25 au 27 novembre 2019

Premier Congrès régional sur l’autonomisation des femmes dans le secteur du tourisme, Accra du 25 au 27 novembre 2019

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

L’égalité des sexes est essentielle à la prospérité et au développement durable de tous les pays et de toutes les sociétés, s’assurer que personne n’est laissé pour compte. L’importance de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et filles a été souligné dans l’Objectif de développement durable (ODD) N° 5 des Nations Unies Nations Unies pour le développement durable 2030 qui vise à réaliser l’égalité des sexes et à autonomiser toutes les femmes et les filles d’ici 2030.
Au cours de la dernière décennie, l’autonomisation des femmes a beaucoup progressé, mais les femmes sont toujours loin de jouir des mêmes droits, privilèges et avantages fondamentaux que les hommes. Les femmes gagnent encore beaucoup moins que les hommes, effectuent un nombre disproportionné de soins domestiques et de travaux domestiques, sont moins en mesure de profiter leurs droits, une mobilité sociale réduite et un accès limité aux ressources.
En Afrique, le tourisme est de plus en plus reconnu comme un outil stratégique de développement inclusif et de nombreuses les pays ont intégré le secteur dans leurs programmes nationaux et socio-économiques. Le secteur a potentiel énorme de création d’emplois et de développement économique. Il contribue 8,5% du produit intérieur brut (PIB) de la région, crée plus de 21 millions d’emplois direct et indirect.
Le rôle des femmes africaines dans la chaîne de valeur du tourisme est intrinsèquement lié au développement durable du secteur, car les inégalités persistantes entre les hommes et les femmes entravent la croissance et ont un coût considérable pour la productivité. Malgré les progrès réalisés au cours des dernières décennies, les femmes en Afrique ne dominent toujours pas le secteur et leurs talents restent l’une des ressources les plus sous-utilisées, dans la mesure où elles continuent en grande partie à occuper les emplois les moins rémunérés.
Compte tenu de ce qui précède, le premier Congrès régional sur l’autonomisation des femmes dans le secteur du tourisme qui se tient à Accra, au Ghana du 25 au 27 novembre 2019, vise à:
● travailler à l’intégration de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes dans les cadres politiques.
● analyser les défis et les opportunités actuels pour l’autonomisation des femmes dans le secteur du tourisme.
● échanger et partager les expériences nationales en matière d’autonomisation des femmes.
● inciter les parties prenantes à soutenir et accroître la participation des femmes à l’éducation, l’esprit d’entreprise et le leadership.
● explorer de nouvelles possibilités d’autonomisation des femmes grâce à la technologie.
● créer des synergies entre les pays africains et les principales parties prenantes pour une plus grande coopération dans la promotion de l’autonomisation des femmes dans le secteur du tourisme.
● identifier les lacunes dans la collecte de données ventilées par sexe et les domaines de recherche futurs
Ont pris part à cette rencontre régionale : 
● administrations nationales du tourisme, ministères du tourisme, autorités publiques et des institutions publiques pour l’égalité des sexes ;
● les représentants du secteur privé souhaitant travailler sur l’autonomisation des femmes et le développement du tourisme dans la région ;
● la société civile et les ONG sont liées à l’autonomisation des femmes et à l’égalité des sexes ;
● représentants d’autres secteurs ayant un impact et un intérêt pour l’autonomisation des femmes dans le secteur du tourisme en Afrique.

Résultats attendus de ce congrès sont : 
• engager les parties prenantes à intégrer une perspective de genre et l’autonomisation des femmes dans les politiques et stratégies du tourisme ;
• accélérer les progrès de l’autonomisation des femmes vers la réalisation des ODD ;
• présenter des propositions pour améliorer la participation des femmes au marché du travail, augmenter l’esprit d’entreprise et le leadership des femmes dans le secteur.
• utiliser les plateformes existantes telles que le tourisme pour les ODD et d’autres canaux médiatiques pour promouvoir, plaider en faveur de l’autonomisation des femmes dans le secteur du tourisme.
• Sensibiliser toutes les parties prenantes à œuvrer pour mettre fin à l’exploitation sexuelle dans le tourisme et à l’exploitation des femmes comme main d’œuvre bon marché.
La délégation togolaise est composée de deux personnes de l’administration nationale du tourisme et trois du secteur privé venant de l’hôtel Sarakawa et de l’hôtel le Pélican.