• Accueil
  • L’apport de l’art, du patrimoine et du tourisme de l’UEMOA dans l’intégration régionale en discussion à Lomé

L’apport de l’art, du patrimoine et du tourisme de l’UEMOA dans l’intégration régionale en discussion à Lomé

L’apport de l’art, du patrimoine et du tourisme de l’UEMOA dans l’intégration régionale en discussion à Lomé

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un Colloque international sur le thème : « art, patrimoine et tourisme dans l’espace Uemoa : Enjeux, défis et perspectives » a démarré ce jeudi 04 décembre 2019 à Lomé.
Cette rencontre scientifique est co-organisée par l’Institut régional d’enseignement supérieur et de recherche en développement culturel (IRES-RDEC) de Lomé et l’Institut national des métiers d’art, d’archéologie et de la culture (INMAAC) d’Abomey Calavi et se veut un cade d’échange entre les chercheurs, spécialistes du patrimoine pour faire des contributions et des recommandations en vue d’une meilleure participation de l’art, du patrimoine et du tourisme au développement socioéconomique de chaque pays de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA), mais aussi d’une promotion de l’intégration régionale. 
Le Ministre de la culture, du tourisme et des loisirs, Kossivi EGBETONYO, qui a ouvert les travaux dudit colloque a vivement souhaité que les travaux de cette rencontre débouchent sur des pistes pour la levée des obstacles à l’éclosion du tourisme et de la culture et à des recommandations réalistes.
Pour ce faire, le ministre a invité les participants à faire preuve de perspicacité, de finesse, de bon sens, de compétence et de détermination dans les analyses, mais aussi  d’humilité en restant ouverts aux apports des uns et des autres. 
S’il est indéniable que la part de la culture dans les économies des pays africains n’est plus à démontrer, il est cependant nécessaire de souligner que le chemin à parcourir pour y arriver est long afin que, dans le contexte actuel marqué par la crise économique généralisée, les actes soient joints aux déclarations d’intentions de les promouvoir. 
C’est pour cette raison que le Ministre Kossivi EGBETONYO a manifesté son satisfecit et félicité les responsables de l’IRES-RDEC et de l’INMAAC pour l’organisation du présent colloque qui est une lueur d’espoir en ce qu’il constitue un cadre de réflexion pour une meilleure prise en compte des potentialités artistique et culturelles dans les stratégies de développement des Etats membres de l’UEMOA. 
Selon le ministre de la culture, le gouvernement togolais est déjà sur la bonne voie car ayant fait une place importante à ces secteurs dans le Plan national de développement (PND 2018-2022) et il voudrait voir les entreprises culturelles devenir plus compétitives, créatrices de richesses et d’emplois décents. Il est attendu autant du tourisme. A cette fin, le gouvernement met tout en œuvre pour qu’éclose et s’épanouisse la culture et que fleurisse le tourisme au Togo.
Une soixantaine de thèmes seront débattus au cours de cette rencontre de Lomé.