• Accueil
  • La ministre Kossivi EGBETONYO annonce les grandes réformes du secteur culturel

La ministre Kossivi EGBETONYO annonce les grandes réformes du secteur culturel

La ministre Kossivi EGBETONYO annonce les grandes réformes du secteur culturel

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Ministre de la culture, du tourisme et des loisirs, Kossivi EGBETONYO a bouclé ce 10 décembre 2019, la série de séances de rencontres qu’il a initiées à l’endroit des artistes des différents sous-secteurs de la culture au Togo. La séance de ce jour a réuni les artistes évoluant dans les domaines des arts visuels et de la littérature.
Ces rencontres, que ce soit à Lomé où à l’intérieur du pays, ont été des cadres fédérateurs et d’échanges sur les problèmes qui minent les secteurs artistiques et culturels au Togo, mais aussi des occasions pour le ministre de recueillir, de ses interlocuteurs, des propositions, des stratégies et des solutions à envisager.
Dans son discours d’ouverture, le Ministre Kossivi EGBETONYO a fait des annonces majeures  relatives sa vision, à la nouvelle dynamique qu’il entend imprimer au secteur culturel.
Tout d’abord, le ministre compte, dès l’année 2020, réorienter  le Fonds d’aide (FAC). En effet, depuis l’opérationnalisation de ce fonds en 2013, plus d’un (01) milliard huit cent mille (1. 800. 000 000 f cfa) ont été mobilisés par l’Etat togolais pour la subvention des projets culturels. A ce jour, des résultats ont été certes obtenus, mais le ministre estime que ceux-ci peuvent être améliorés.
Ceci étant, les projets individuels ne seront plus éligibles aux appels à projets du FAC; les artistes étant invités à se mettre ensembles pour proposer au gouvernement, de véritables industries culturelles et créatives pour financement afin d’améliorer leurs conditions de vie et de travail, de créer des emplois et la richesse dans le pays.  
Ensuite, le ministre a annoncé les mesures en cours en vue de mettre en place un mécanisme scientifique et mathématique fiable de redistribution des royalties aux artistes sociétaires du Bureau togolais du droit d’auteur (BUTODRA). Avec le concours de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), un logiciel a été installé à cet effet. Désormais, ledit logiciel permettra au BUTODRA de ne verser des redevances qu’aux artistes dont les œuvres ont fait réellement l’objet d’utilisation par des tiers.
Enfin, Kossivi EGBETONYO a lancé un vibrant appel aux artistes de tous les secteurs à une synergie d’action, à se mettre en fédération pour aboutir plus tard à une Confédération des organisations d’artistes au Togo.
Au cours des débats, les interventions des artistes ont essentiellement porté sur la nécessité de la formation et de renforcement de leurs capacités, la construction d’infrastructures culturelles adéquates, la couverture sociale des artistes, le financement de la culture, etc.