• Accueil
  • Formation de vingt-cinq jeunes aux techniques d’inventaire d’instruments de musique traditionnels à Sokodé

Formation de vingt-cinq jeunes aux techniques d’inventaire d’instruments de musique traditionnels à Sokodé

Formation de vingt-cinq jeunes aux techniques d’inventaire d’instruments de musique traditionnels à Sokodé

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Ministère de la culture, du tourisme et des loisirs a organisé, du 04 au 05 février 2020 à Sokodé, un atelier de formation à l’endroit des agents enquêteurs chargé de la collecte des données relatives au patrimoine musical togolais. Désignés par leurs communautés respectives, ces vingt-cinq agents, issus des régions des Savanes, de la Kara, Centrale, des Plateaux et du Grand Lomé ont pour mission d’inventorier les instruments de musique traditionnels du Togo de même que les danses et les pratiques associées. Avant leur déploiement sur le terrain, il s’est avéré nécessaire de leur apprendre les techniques de l’enquête sociale en matière d’inventaire du patrimoine culturel immatériel. 
La formation qui a été assurée par deux experts nationaux, Messieurs DENAKPO Kokou et ZOHOU Comlanvi, assistés des agents  enquêteurs de la région maritime formés lors de la phase pilote du projet, a porté sur la méthodologie d’enquête, l’organologie ou le système de classification des instruments de musique traditionnels ainsi que les éléments d’un inventaire (instruments, pratiques et savoir-faire liés à la musique traditionnelle). 
Il était essentiellement question de leur donner les outils nécessaires devant leur permettre de reconnaitre les différents types d’instruments de musique traditionnels sur le terrain.  
Les participants se sont exercés au remplissage de la fiche d’enquête, principal outils de travail, puis ont procédé à des simulations d’enquête avec certains praticiens de la ville de Sokodé.
Les deux experts leur ont prodigué  d’utiles conseils et les ont entretenus sur les comportements à adopter en vue d’établir un contact de confiance avec les détenteurs de savoir-faire. Aux agents enquêteurs, il a été demandé de soigner leurs habillements, de respecter les rituels et tabous des communautés, d’éviter de donner de faux rendez-vous, de ne pas imposer leurs volontés et d’être à l’écoute des enquêtés. Ils doivent en outre faire preuve de patience, d’humilité et ne pas se présenter aux communautés en donneur de leçons. En clair, leur mission se limite à la collecte des informations relative au patrimoine musical togolais. 
Les informations recueillies et consignées sur les fiches d’inventaire et des documents sonores et audiovisuels seront transmises à la Coordination nationale pour analyse et traitement afin d’imprimer des répertoires régionaux et un répertoire national des instruments de musique traditionnels du Togo. Un documentaire sera également réalisé.
Le présent atelier est la deuxième activité du projet « TGO 01 425, Inventaire, sauvegarde et valorisation des savoir-faire de la facture et de la pratique des instruments de musique traditionnels du Togo : phase II », initié par la Commission nationale du patrimoine culturel (CNPC) avec l’appui financier de l’UNESCO qui avait félicité le Togo à la fin de la réalisation de la phase pilote du projet réalisée dans la région maritime en 20016. 
La formation s’est déroulée en présence du Professeur TCHAMIE T. K. Thiou, 1er Vice-Président de la CNPC et Superviseur général du présent projet.