Aller au contenu principal

Journée de l’industrialisation de l’Afrique

Publié le : 21 nov 2018
Commémoration de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique

« Promouvoir les chaînes de valeurs régionales en Afrique : Une voie pour accélérer la transformation structurelle, l’industrialisation et la promotion pharmaceutique ». 

Institué depuis 1989 par l’assemblée générale des Nations Unies, tous les 20 novembre, la communauté internationale et plus particulièrement les pays africains célèbrent la journée de l’industrialisation de l’Afrique. Une journée qui interpelle le peuple africain à reconnaître qu’il n’y a pas de développement durable du continent sans développement industriel inclusif et durable. Elle incite les pays à s’engager davantage dans le processus industriel.
Commémorée dans les locaux de l’entreprise TONGMEI LABORATOIRE, cette édition 2018 a pour thème « Promouvoir les chaînes de valeurs régionales en Afrique : Une voie pour accélérer la transformation structurelle, l’industrialisation et la promotion pharmaceutique ». 


Ce thème qui est le reflet de l'axe stratégique 2 du Plan National de Développement (PND) 2018-2022, celui de transformer structurellement notre économie pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social. 
L’objectif recherché à travers la mise en œuvre du PND est d’atteindre une croissance forte et inclusive de 8% à l’horizon 2022. Ainsi, la transformation structurelle de l’économie passera par des actions de densification et de diversification du tissu industriel. La promotion et le développement de l’industrie pharmaceutique s’inscrivent donc dans cette logique.
 
Toutefois, la transformation structurelle de l’industrie ne saura être possible sans une garantie d’un marché disponible à recevoir les produits industriels.
La part des produits industriels africains dans les échanges internationaux, reste toujours insignifiante.
Le renforcement des échanges intra-africains apparaît ainsi comme la solution à l’exclusion des produits manufacturés africains.

C'est ainsi que le Gouvernement togolais reste attentif aux exigences des opérateurs économiques togolais. En effet, ces dernières années, le Togo a engagé de nombreuses réformes qui contribuent à l’amélioration significative de son climat des affaires. Le classement Doing business 2019 place le Togo à la 137è place, ce qui lui fait gagner 19 places par rapport à l’édition précédente. Ceci est un signal fort envoyé aux investisseurs nationaux et internationaux.  
 

Top